Espace pro

Parlons retraite...

nenuphar

La deuxième conférence sociale convoquée par le Premier ministre pour le mois de juillet sera l'occasion de lancer les bases d'une nouvelle réforme des retraites

Les pistes évoquées à ce propos sont assez classiques : allonger la durée de cotisations et/ou les augmenter, ou encore diminuer d'une façon ou d'une autre les pensions. Mais, quelle que soit l'orientation retenue, elle aura pour conséquence inévitable une baisse des taux de remplacement.

Déjà, ces derniers sont bien inférieurs à ceux qui sont anticipés par les ménages français. Ces derniers tablent en effet sur une baisse de leur revenu à la retraite comprise dans une fourchette entre 20 et 30% de leur dernier salaire. Un niveau bien au-dessus de la réalité. Pour les cadres par exemple, les taux de remplacement sont plutôt proches de 50 %. Or cette surestimation se traduit par une absence de préparation des ménages à cette échéance. Selon une enquête publiée en février dernier, 59% des Français n'épargnent pas pour préparer leur retraite...

Pourtant, dès lors que le budget peut le permettre, de nombreuses solutions pertinentes existent, qu'elles soient ou non dédiées spécifiquement à la retraite.

Quelle que soit la (ou les) solution retenue, il est impératif de commencer à épargner tôt. L'effort d'épargne régulier à consentir est ainsi proportionnel à sa durée. On estime généralement que pour obtenir une rente viagère de l’ordre 1 000 € par mois à partir de 65 ans, il faut épargner environ 1 200 € par mois si l’on commence à 55 ans et seulement 360 € par mois pour un épargnant âgé de 40 ans. Soit un rapport du simple ou triple…

Partant de ces constats, l’équipe des Clés du Neuf a choisi de vous présenter l’investissement immobilier locatif permettant de générer de futurs compléments de revenus à l’occasion de votre passage à la retraite...

De tout temps, les français ont plébiscité l’investissement dans la pierre, traditionnellement considérée comme une valeur refuge. Les nombreux dispositifs de défiscalisation ont également participé à entériner l’attrait des français pour les actifs immobiliers. Car en effet, si l’investissement pierre procure des compléments de revenus pour la retraite, il offre également de confortables réductions d’impôts susceptibles de doper sa rentabilité.

Deux types de locations sont envisageables : la location meublée et la location dite nue avec ou sans défiscalisation.

L’investissement immobilier hors dispositif de défiscalisation:
La location meublée offre une option supplémentaire dans la location au sein de résidences de services gérées par un exploitant. En effet, vous pouvez choisir d’investir dans un bien immobilier situé dans une résidence services (comme par exemple les résidences séniors que nous affectionnons particulièrement) et louer ce bien à l’exploitant de cette résidence via un bail commercial. Vous pouvez également choisir d’acheter un bien hors résidence services et le donner à bail à un particulier. La location nue sera elle principalement destinée à la résidence principale d’un particulier.

L’investissement immobilier de défiscalisation:
En 2013 cohabitent deux principaux dispositifs de défiscalisation : le dispositif Duflot pour la location nue et le dispositif Bouvard pour la location meublée à des résidences services.

Alors que choisir pour ma retraite ?

La bonne réponse dépendra de votre situation actuelle, de votre âge et de votre date de départ à la retraite ainsi que de vos motivations et projets d'avenir.

Pour une étude personnalisée de votre situation, veuillez prendre contact avec l'équipe des Clés du Neuf au 04 99 58 19 04.

La loi Duflot

Projection d’un investissement sur 10 ans / Couple marié avec 50 000 € de revenus annuels.

Location Nue sans défiscalisation Meublée sans défiscalisation Nue avec défiscalisation Duflot Meublée avec défiscalisation Bouvard
Montant d’achat du bien immobilier 200 000 € 200 000 €
Montant annuel des loyers 8 000 € soit 80 000 € sur 10 ans 8 000 € soit 80 000 € sur 10 ans
Fiscalité créée (-) ou économisée (+) sur 10 ans - 28 840 € - 2 070 € + 7 160 € - 12 400 €
Gain mensuel moyen net de fiscalité 426 € 649 € 726 € 563 €