Espace pro

Comment se protéger des risques de loyers impayés ?

nenuphar

Au moment de la signature du bail avec votre locataire, il est important de prendre certaines précautions.

- S'assurer de la solvabilité du locataire :

Il faut vérifier que les ressources de votre locataire lui permettront de supporter le loyer et les charges. Vous pouvez lui demander ses dernières fiches de paie et son dernier avis d’imposition, ou à défaut sa dernière déclaration fiscale. Vous devez lui indiquer le montant prévisionnel des charges dont il devra s’acquitter. Il ne faut pas non plus sous évaluer le montant des provisions afin d’éviter des désagréments lors de leur régularisation.

Attention, certaines pièces ne peuvent pas être demandées au candidat locataire dans le cadre d'une location d'un logement vide à usage principale.

- Prendre des garanties en cas d'impayés (assurance ou cautionnement).

Vous pouvez souscrire à une assurance loyer impayé:

En sollicitant la Garantie universelle des risques locatifs, appelée plus couramment GRL, auprès d’une compagnie d’assurance qui a adhérée au dispositif mis en place par l’Etat et Action logement. Soit en vous adressant à l’assureur de votre choix (selon les conditions qu’il vous proposera), ou, le cas échéant, à l’administrateur de biens qui gère votre logement et qui pourra vous conseiller dans vos démarches.

Les primes d’assurances loyers impayés sont déductibles de votre revenu foncier (sauf si vous avez opté pour le régime du micro-foncier). Si le logement est conventionné et a fait l’objet d’une GRL, vous bénéficiez, sous certaines conditions, d’un crédit d’impôt au titre de la prime d’assurance. Ces deux avantages ne peuvent pas se cumuler.

- Demander un cautionnement:

Vous pouvez demander la caution d’un tiers (d’un parent ou d’une banque) qui se substituera au locataire en cas de défaillance de celui-ci. La personne qui se porte caution s’engage au même moment que le locataire, lors de la signature du bail. Cette acte de cautionnement est réglementé par la loi, un certain formalisme devra être respecté sous peine de nullité de l'acte. Attention, si vous décidez de louer à un étudiant ou à un apprenti, la caution d’un tiers ne peut plus être exigée si le bailleur personne physique (ou SCI familiale) a souscrit une assurance contre les impayés de loyer (loi du 25.3.09 et du 24.11.09).

N’hésitez pas à nous contacter si vous souhaitez être accompagné dans toutes vos démarches (contact@lesclesduneuf.fr).