Espace pro

Comprendre le fonctionnement et le rôle d’une Assurance Habitation…

nenuphar

Décider de souscrire à une assurance habitation permet de garantir le logement et les meubles qu’il contient contre le vol, l’incendie ou la tempête. Le plus souvent, le contrat couvre également les agissements de l’assuré et de sa famille (responsabilité civile). Les dommages qu’ils causent aux tiers sont alors pris en charge. On parle de « multirisque habitation ».
- > Locataire ou propriétaire ?
- le propriétaire occupant est libre de s’assurer. Légalement, aucune obligation ne pèse sur le propriétaire pour assurer sa propre habitation, sauf s’il a emprunté ;
- le propriétaire d’un logement qu’il met en location peut voir sa responsabilité engagée si le locataire est victime d’un équipement vétuste situé dans l’appartement. Il a donc intérêt à garantir sa propre responsabilité s’il n’est pas déjà couvert par le contrat de l’immeuble souscrit par le syndic. L’assurance « propriétaire non occupant » (PO) se limite généralement aux garanties dégât des eaux, incendie, catastrophes naturelles ;
- le locataire doit s’assurer contre les risques « incendies, explosions, dégâts des eaux ». Le défaut d’assurance autorise le bailleur à ne pas renouveler le bail.

-> Que couvre une assurance habitation ?
Peuvent être assurés :
- le bâtiment principal ainsi que ses dépendances ;
- les meubles le garnissant (meubles meublants, linge, vêtement, appareils électroménagers et audiovisuels …) ;
- les aménagements et les installations qui ne peuvent pas être détachés du bâtiment principal. les franchises ne sont pas les mêmes.
Outre le logement et le mobilier, la garantie multirisque habitation couvre les agissements de l’assuré et de sa famille. Les dommages qu’ils causent aux tiers sont pris en charge.

-> Comment se calcul de la prime d’assurance ?
Le montant de la prime d’assurance est calculé en tenant compte des caractéristiques du logement :
- surface de l’habitation ;
- nombre de pièces (certaines dépendances peuvent être retenues) ;
- situation géographique ;
- habitation principale ou résidence secondaire ;
- valeur déclarée du mobilier.
La cotisation dépend ensuite de la garantie souscrite. Aux couvertures de base (incendie, dégâts des eaux, vol, etc.) peuvent s’ajouter des garanties facultatives supplémentaires qui majorent le montant de la prime : garantie « loyers impayés », garantie assistance plomberie, garantie assistance juridique, etc.

-> Résiliation réglementée !
La résiliation d’un contrat d’assurance à l’échéance n’a pas à être motivée, qu’elle provienne de l’assureur ou de l’assuré. La résiliation ne peut intervenir en principe qu’à la date d’échéance du contrat. Un préavis de 2 mois doit être respecté.

-> Comment fonctionne une déclaration de sinistre ?
La prise en charge des dommages est subordonnée à l’information de l’assureur dans les délais prévus au contrat. L’assuré doit déclarer son sinistre dès qu’il en a eu connaissance ou au plus tard dans le délai fixé par le contrat, sans que celui-ci puisse être inférieur à 5 jours (en cas de vol, ce délai est réduit à 2 jours ouvrés).